Silentium – Film documentaire

(Teaser en bas de page)

« Cette envie de réaliser un documentaire sur l’homophobie m’est venue il y a longtemps, sans pour autant savoir par où commencer. L’homophobie « ordinaire » est là, je la connais hélas personnellement, mais par quoi se traduit-elle ? Pour tout documentaire il faut un « fil rouge » ; quel est le mien ? Par où commencer ? Là était la question jusqu’à ce jour de juin 2019. Des tags racistes, antisémites et homophobes ont été repérés à Saint-Fraimbault-de-Prière (53), à Mayenne (53) et à Oisseau (53). Trois communes du nord de la Mayenne. J’ai repéré moi-même ceux de Oisseau. Ce que j’ai lu m’a provoqué une sensation que je ne crois pas avoir connu auparavant. J’en ai tremblé.

tag-oisseau
Tags sur une éolienne – Commune de Oisseau (53)

Entre-temps, un communiqué de presse du président du département de la Mayenne est
paru, ne relevant « que » les propos racistes et antisémites. Dans ma tête, je voyais encore ce tag : « Mort aux PD, mort aux différents ». Je me suis alors demandée :

« Pourquoi l’homophobie ne révolte-t-elle pas autant
que les autres formes de rejet ? »

Aucun élu n’a souhaité s’exprimer sur la question, du moins publiquement. J’ai alors trouvé mon fil rouge. Je veux comprendre pourquoi ce silence.

La presse a relayé les faits trois ou quatre jours. Puis, plus rien. Pourtant, visibiliser c’est déjà lutter. Si on ne parle pas, alors ça n’existe pas. Et ce silence, lui, ce silence il tue.

Je vais donc aller à la rencontre et visibiliser ces personnes qui écoutent, orientent, sensibilisent, conseillent sur les questions LGBT+, et notamment l’homophobie.

LaGom53_CA_07022020-1
L’équipe de l’association La Gom’53 en Conseil d’Administration

L’idée n’est en rien de chercher un ou une coupable, ni pointer du doigt celles et ceux qui n’ont rien dit sur le caractère homophobes des tags. L’idée est de chercher à comprendre ce « phénomène » qui n’est pas uniquement mayennais. Ce n’est que le reflet de la société française actuelle.

Peut-être obtiendrons-nous un début de réponse à cette question :
« Pourquoi ce silence ? ». »

 

Premier teaser :